Coucouten tag Berlin !

14 octobre 2018

Comme promis, c’est pas parce que je traverse la frontière que j’en oublie la France et mes abonnés ! Donc je vais commencer à vous parler de ce tour du monde en vous racontant : comment s’installer à Berlin ! 

Update

Comme je l’expliquais avant le départ, le but n’est pas de faire des articles avec des images folles de paysages et de vous faire rêver parce que concrètement… c’est pas ce qu’il va se passer.
Pour découvrir tous les articles, vous pouvez aller dans la catégorie VOYAGES (là-haut dans la barre de recherche).

En réalité, ça fait maintenant 3 semaines qu’on est ici… ça passe à une vitesse folle ! Moi qui pensais que j’allais trouver le temps long… finalement, on est pas mal occupés et les journées se succèdent à une allure folle ! Autant vous dire qu’on se plait BEAUCOUP, genre énormément. J’étais déjà venue en vacances deux fois, mais s’installer ici, vivre au rythme allemand, (essayer de) parler la langue, chercher du boulot, s’acclimater à son quartier… bref toutes ces petites choses qui changent complètement la donne nous charment. Les allemands sont d’une gentillesse folle (et je ne parle pas de leur politesse…), la ville est une boule d’énergie, la fastfood est partooouuuuuut, notre appartement et notre quartier sont encore mieux que ce qu’on espérait, bref… autant dire que pour le moment, on n’a pas pris nos billets pour Copenhague !

Trouver le logement 

Blague party

Aaaaahhhhh le logement… ce doux mot, ce charmant stress qu’on a eu jusqu’à une semaine avant d’arriver… c’est pas comme si quitter notre cocon strasbourgeois était facile…

On nous avait prévenus que trouver un appartement à Berlin c’est la merde « tu sais, à Berlin c’est la crise, y a même plus d’appartements pour les berlinois » « ah oui mais si tu veux prendre un appartement tu dois avoir une schuffa et un CDI en Allemagne » et je vous en passe… Une fois qu’on a accepté ce fait, on peut psychologiquement se mettre en quête de son bonheur.

Le loyer

Avant tout : soyez prêts, les prix sont approximativement les mêmes qu’à Paris ! En tant que strasbourgeoise, j’ai vu le montant de mon loyer doubler… ça fait bizarre !
Je vous avoue qu’on a environ tout regardé, tout contacté pour trouver notre bonheur. On a beau ne pas être difficiles, j’avais quand même envie d’être à moins d’une heure à pied du centre (ici c’est normal, Berlin fait 10 fois la taille de Paris, oklm) et d’avoir un logement dans lequel je me sens bien (fenêtres et parquet, je suis devenue moins difficile haha).

Voici les possibilités qui se présentaient à nous :
– trouver un appartement pour nous deux
– intégrer une colocation
– sous louer
– trouver un logement via airbnb (ou d’autres sites dans le même genre)

On a tout essayé.

Quand je vous dit que pendant deux mois on a épluché tous les sites internet, appelé toutes les agences, contacté tous les amis d’amis à Berlin, NADA. On a très rapidement capté à quel point c’est LA MIERDA.

Après la pluie, le beau temps !

Du coup, on a checké sur Airbnb. Autant dire que c’était hors de prix. Et finalement, on a atteri sur la plateforme SPOT A HOME. Et c’est ici qu’on a trouvé notre bonheur !
Alors oui, on paye ultra cher (1250 € pour un studio de 40 mètres carrés)
mais c’est un logement clé en main :

Meublé (lit, salon, armoires, cuisine équipée jusqu’au café fourni, vaisselle, machine à laver, serviettes, etc.)
+ factures intégrées au loyer.

Premier bonheur : tu entres et tu es chez toi, rien à faire.
Deuxième bonheur : on ne va plus recevoir une seule facture ! Alleluyah !

Je vous recommande donc de passer par cette formule si vous venez pour une période « test » d’une durée allant de 3 mois à un an (les locations ne vont pas au-delà).

Amneldung
S’inscrire dans une mairie 

Si vous prévoyez de rester et travailler à Berlin, il est impératif, lorsque vous aurez votre logement, d’aller vous inscrire dans une mairie de quartier. 

Pourquoi ? Parce que les autorités ont besoin de savoir qui est sur le territoire, qu’en travaillant vous allez devoir payer les impôts (directement prélevés à la source) et que c’est nécessaire pour être en règle avec les lois allemandes. 

Nous on est allés au nord de Berlin dans un bureau de mairie et c’est allé plutôt vite 🙂 Il y a quelques papiers à remplir par vous et un autre par le propriétaire de l’appartement (même si c’est un Airbnb).
On a donc rempli un AMNELDUNG et maintenant on est officiellement berlinois 🙂

Trouver du boulot

La partie la plus facile ? Bien sûr ça va dépendre de vos prétentions et du domaine dans lequel vous cherchez. 

En ce qui me concerne, j’ai d’abord choisi de postuler dans le domaine du e-marketing en sélectionnant les offres où le français natif est souhaité. J’ai fait mes recherches sur : Berlin start up jobs, indeed, linked in, et un peu tout ce que je trouvais mêlant « french » et « marketing » dans le descriptif.

Une chose est sûre : il y a du boulot !
Une autre chose est sûre : il y a beaucoup de  candidats !!!!

Rester motivé est le plus important. J’ai du envoyer plus de 30 candidatures ciblées en une semaine, je n’ai eu que quatre retours. Oui, vous allez me dire que je suis gourmande et que je dois être patiente… mais primo je HAIS l’attente, deuxio, rester à la maison ça me rend dingue. Il fallait donc que je trouve rapidement une solution = un boulot.

J’ai d’abord cherché à postuler dans les grands groupes : Vinted, Zalando, Coca Cola, N26, etc. ici ça grouille de multinationales. Et puis… je me suis rapidement rappelée que je n’avais pas envie d’être un pion et qu’ici j’avais tout à prouver, donc je n’aurais probablement pas eu le poste que je pensais mériter avoir (à savoir un poste avec des responsabilités, un poste où je pourrais mettre mon cerveau au profit de mon service/mon entreprise).

Du coup, j’ai concentré mes recherches sur les start up. Et c’est comme ça que j’ai trouvé #YOU – une start up pour laquelle j’ai eu un coup de coeur dès le premier entretien (oui parce que j’en ai passé trois en une semaine) ! Équipe jeune, motivée, créative, avec plein de projets et de good vibes !
Ok, je prends un poste de marketing manager junior, je fais un petit retour en arrière, j’accepte de percevoir un plus petit salaire, tout ça tout ça, mais le jeu en vaut la chandelle non ?

Emile de son côté a l’avantage de parler allemand et a pu postuler à plus d’offres d’emploi que moi. Il a envoyé près d’une centaine de CV et les entretiens commencent à remplir ses journées ! Donc globalement, on peut dire que si tu veux bosser, tu trouveras. Un peu comme partout ? 

***

Voilà, c’était un premier retour sur notre nouvelle vie berlinoise. J’espère pouvoir vous poster d’autres articles à l’avenir avec plein d’infos et de tips pour vivre une aventure similaire !

J’espère que ça vous a plu ! N’hésitez pas à m’écrire si vous avez d’autres questions ou si vous voulez me proposer d’autres idées d’articles qui pourraient vous intéresser 🙂

Belle journée ! 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.